Adolescent - Young Adult, Contemporain, Jeunesse

La fourmi rouge

La fourmi rouge

Résumé : Vania Strudel a 15 ans et :

– un père taxidermiste qui l’emmène au collège à bord de sa « ouafture »

– Une ennemie jurée, qui est aussi la fille la plus populaire du lycée

– Un œil qui part en vrille, et une vie qui prend à peu près la même direction

Bref, son existence est une succession de vacheries.

Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu’elle n’est pas une banale « fourmi noire » sans ambition.

Elle serait plutôt du genre « fourmi rouge »

Mon avis : De bonnes chroniques sur ce roman d’un éditeur que j’affectionne, quoi de plus pour me plonger dans ce roman sans lire le résumé ?

Vania a, selon elle, tout pour être quelconque. Un père avec une profession embarrassante, des rondeurs et un œil handicapé qui lui vaut pas mal de moqueries. Le jour où elle reçoit un mail anonyme qui lui fait un électrochoc et lui fait comprendre qu’elle n’a rien de banal.

L’histoire est intéressante, on voit cette jeune fille évoluer au fil des pages et c’est particulièrement touchant. L’autrice y place pas mal de scènes cocasses qui m’ont souvent fait sourire.

Vania est un personnage pour lequel j’ai eu envie d’éprouver de la sympathie mais pas mal de ses actes m’ont dérangé. C’est surtout ses mensonges et sur un sujet en particulier qui m’ont dérangée. Mais j’ai aussi compris que si elle en est arrivée là, c’est qu’elle souffre beaucoup.

Pierre-Rachid, son meilleur ami, le papi qu’elle garde en l’absence de sa petite-fille et son père sont des personnages fantasques qui apportent une touche de gaieté à cette histoire. Ils contribuent tous aussi d’une certaine façon à faire évoluer Vania d’une fourmi noire à une fourmi rouge.

Tout au long du roman, je me suis demandée qui avait écrit ce mail. Et comme Vania je pense que j’ai soupçonné tout le monde. J’ai été bien surprise mais aussi touchée par l’identité de l’auteur de ce mail.

En bref, c’est un roman émouvant sur l’évolution d’une jeune fille qui se trouve banale mais qui apprend à s’aimer à petit pas. Avec une mini enquête au travers de ça, cela fait passer un moment très agréable.

1 réflexion au sujet de “La fourmi rouge”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.