Les fiancés de l’hiver

Résumé : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis : J’avais lu une première fois ce livre en 2015, j’avais passé un bon moment. Par contre, je n’ai jamais compris l’engouement autour de ce livre. La sortie prochaine du tome 4 m’a poussé à relire ce premier tome.

Je suis donc reparti dans cet univers qui est constitué d’Arches suite à un cataclysme qui a détruit l’ancien monde. Ophélie vit sur Anima où elle tient le musée familial. Elle a été choisie pour épouser Thorn, l’intendant du Pôle, un endroit où la température ne dépasse pas les -15°C. Elle part donc vivre au Pôle accompagnée de sa marraine.

L’univers créé par l’autrice est très original, les Arches, les particularités de chaque «famille». Celle d’Ophélie a un don avec les mains. Ophélie lit le passé des objets et est capable de voyager à travers les miroirs sur courte distance. L’autrice a créé un univers où les phénomènes magiques se mêlent aux intrigues d’une cour royale. J’aimerai beaucoup par ailleurs visité la Citacielle, ce lieu qui peut changé régulièrement sous l’impulsion de la Mère Hildegarde.

Ophélie est une jeune fille bien différente des jeunes filles de son âge sur Anima, elle est renfermé. Elle se cache derrière une écharpe vivante et des lunettes dont elle peut changer la couleur des verres. Pourtant, derrière la timidité, se cache un caractère bien trempé.

Thorn est l’intendant du Pôle. C’est un homme au gabarit hors norme, assez froid. J’ai eu du mal avec lui car je ne sais pas s’il est sincère ou s’il ne pense qu’avec l’avenir de sa famille.

Un ensemble hétéroclite de personnages secondaires gravitent autour de nos héros : Berenilde, Roseline, la grand mère, Archibald, le Prince….

En bref, j’ai plus aimé cette lecture en prenant le temps de bien découvrir l’univers créé par l’autrice. Je me pose encore pas mal de question, ce qui me pousse à lire la suite de cette histoire pour avoir peut-être des réponses.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.