Une histoire des abeilles

Résumé

Un triptyque écologiste qui raconte l’amour filial à travers le destin des abeilles.

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.

Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée par l’inquiétante disparition des abeilles ?

Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d’un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d’un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l’humanité.

Mon avis

Ce roman a beaucoup fait de bruit lors de sa sortie en 2017. Dans le cadre du Cold Winter Challenge, il fallait lire un livre autour de la nature, de l’écologie ou des animaux. J’ai immédiatement penser à ce roman.

Comme le présente le résumé, nous avons trois points de vues qui permettent de voir l’impact du développement des humains sur les abeilles. J’ai aimé ce point de vue.

Au niveau des personnages, je n’ai pas du tout aimé William, je l’ai trouvé mou, sans volonté. Il baisse les bras à chaque obstacle alors qu’il a de très bonnes idées. George est un personnage qui m’a laissé assez indifférente. C’est un homme droit, il tient à avoir une méthode artisanale pour ses abeilles, à l’opposé de ses concurrents. Je n’ai pas toujours compris ses décisions. Tao est une femme forte, qui fait tout pour comprendre ce qui est arrivé à Wei-Wen, son fils. C’est sans doute le personnage que j’ai le plus aimé dans cette histoire.

Les personnages secondaires sont peu présents à l’exception de la fille de William, Charlotte, dont j’ai senti l’importance apparaitre au fil des pages.

Par contre, je dois dire que le roman met du temps à démarrer. Il m’a fallut attendre plus de la moitié du livre pour entrer pleinement dans l’histoire et deviner les liens entre les trois points de vues.

Au niveau de l’univers, l’autrice fait bien comprendre l’impact de la disparition des abeilles grâce à l’histoire de Tao. Malgré tout, je trouve que ce message n’est pas assez présent.

Associé avec cette lenteur, je dois dire que j’ai été déçue de la fin surtout au niveau de l’explication de la disparition des abeilles.

En bref, c’est un roman avec de bonnes idées mais la lenteur de démarrage de l’histoire et les explications finales rendent cette lecture assez moyenne.

Acheter ce livre en soutenant le blog et les librairies indépendantes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.