Fantasy

Bertram le baladin

Bertram

Résumé :  Il y avait un temps où l’on savait écrire, et surtout où l’on savait créer le plus miraculeux des matériaux : le papier. Cependant, le secret de sa fabrication s’est depuis longtemps perdu. Désormais, des centaines de Musiciens parcourent les Terres Hautes, indifférents aux limites des domaines et des fiefs, pour récolter des histoires. Bertram le Baladin, célèbre Musicien de la Guilde, a perdu son luth – ou plutôt, on le lui a dérobé. Bien décidé à le retrouver, il est contraint de s’associer avec une femme, Sans-Nom, témoin du larcin. C’est ainsi que l’étrange duo part en quête du luth, dans un monde où la magie réside dans toutes les histoires : ragots, chansons ou légendes.

Mon avis : J’ai reçu ce livre grâce à la masse critique Babélio. J’ai été attiré par ce monde où les transmissions sont uniquement orales puisque le papier a disparu.

Tout d’abord, même si l’auteur nous plonge dans un univers visiblement après notre ère, puisque nous savons fabriquer du papier, les descriptions qui sont faites m’ont plutôt rappelée le Moyen Âge avec les châteaux, les baladins et les seigneurs par exemple.

Mais l’élément essentiel de ce roman c’est la musique. La guilde des musiciens est la plus puissante de toute, ce qui fait beaucoup d’envieux. Absolument tout tourne autour et leur cité est la plus belle.

Dans ce roman, j’ai suivi une personne qui a perdu son âme c’est-à-dire son luth. Bertram est l’un des baladins les plus réputés mais sans son instrument il est affaibli. Pourtant, il n’hésite pas à partir sur les traces des voleurs. Un voyage à rebondissements…

Je croyais découvrir une histoire toute simple et c’est le contraire qui est arrivé. L’auteur nous mène de rebondissements en rebondissements que ce soit pour la quête de Bertram ou autour de Bertram lui-même. J’ai eu plusieurs fois des surprises sur ce que je croyais être juste.

L’univers est travaillé. J’ai pris plaisir à voyager dans ce monde imaginaire où la musique est reine. Ce monde qui est si proche de ce qu’on a pu connaitre et si éloigné à la fois.

Un petit bémol sur le lent démarrage de cette histoire. Je n’ai pas compris certains choix de l’auteur qui ont ralenti le récit au début de roman. C’est le cas par exemple avvec deux chapitres sur un personnage secondaire que j’ai trouvé mal placé et qui ont cassé le rythme que j’avais pris.

Bertram et Sans-Nom, les deux personnages principaux sont bien présents et bien décrits dans cette histoire. J’ai beaucoup aimé Sans-Nom et sa force de caractère. A l’opposé, j’ai trouvé Bertram froid et trop obsédé par l’idée de retrouver son luth. Et à cause de ça, je dois dire que certains choix de ce dernier m’ont surprise.

En bref, une belle histoire où la musique est reine. Une histoire riche en rebondissements malgré un début un peu trop lent.

buy-from-tan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.