La cité du ciel

Résumé : Sera ne s’est jamais sentie à sa place parmi son peuple, les Céruléennes. Curieuse de tout, elle questionne sans cesse ses trois mères, sa meilleures amie Leela et même la Grande Prêtresse.

Elle attend aussi avec impatience le jour ou le cordon qui relie la Cité du Ciel au monde d’en dessous sera rompu, permettant aux Céruléennes de partir en quête d’une nouvelle planète d’attache.

Mais lorsque Sera est choisie comme sacrifice pour rompre le cordon, elle ne sait quoi ressentir. Pour sauver sa Cité et ses concitoyennes, elle doit se précipiter du bord du prix de sa vie.

Mon avis : J’avais beaucoup aimé Le Joyau, la saga qui m’a fait Amy Ewing Lorsque Babelio m’a proposé de lire le nouveau roman de cette autrice, j’ai sauté sur l’occasion.

Tout d’abord, je dois dire que j’ai beaucoup l’univers dans lequel l’autrice m’a plongé au début du roman. La cité du ciel est composée uniquement de femmes, les céruléennes, qui se reproduisent par trois (sagesse, affection, religion) et qui est dirigée par la Grande Prêtresse.

La cité sur laquelle vie Sera est amarrée à une planète via une chaine magique. Pour permettre de bouger après 900 ans, Sera est choisie pour que son sacrifice permette de rompre cette chaine, mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Je dois dire que Sera est une jeune fille qui m’a touchée, elle n’est pas à sa place dans cette société pourtant elle ne le dit pas et accepte malgré la peur d’être l’Elue qui va rompre la chaine. Sa meilleure amie, Leela, est un personnage que j’ai beaucoup aimé et son point de vue permet de voir que tout n’est pas si clair a la cité du ciel.

Autant la première partie du roman est dans un univers présenté comme enchanteur, autant la deuxième partie sur la planète est plus froide et fait voir tous les mauvais côté des Hommes. Je dois bien dire qu’il est compliqué de s’attacher à quelqu’un sur cette planète. A part Agnès, cette jeune femme qui lutte pour faire valoir ses droits, dans une société patriarcale où les femmes n’ont aucuns droits.

L’histoire est présentée sous quatre points de vue : Sera, sa meilleure amie Leela, et enfin les jumeaux qui ont capturé Sera à son arrivé sur terre, Agnès et Leo. Cela permet de voir toutes les zones d’ombre de cette histoire.

Ce roman est introductif à une saga, l’action est peu présente dans ce tome à part à la toute fin, ce qui laisse présager un second tome peut être plus rythmé.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce roman et en particulier les céruléennes. Si ce roman manque de rythme, il laisse envisager une saga avec un univers complexe qui commence à se dévoiler. Sans surprise, je lirai sans aucun doute la suite de cette saga.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.