Le sanctuaire des dieux #PLIB2019

Résumé : Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire de Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière. 
Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

Mon avis :  Faisant partie du jury pour le PLIB 2019, j’ai lu ce livre car il est l’un des finalistes de l’édition 2019.

L’autrice nous plonge dans un univers assez sombre où la brume détruit tout sur son passage. Quelques oasis subsistent avec pour habitant des individu qui contrôlent soit le feu soit l’eau. Ces oasis sont bientôt menacées par la brume, Hera et Intissar partent à la poursuite de la solution.

J’ai beaucoup aimé les deux héroïnes principales. Ce sont deux caractères forts qui n’hésitent pas à prendre des risques pour sauver leurs semblables. Ici donc pas de garçons pour tenter de sauver cet univers, ce qui mérite d’être souligner. Il n’y a également pas de romance, ce qui est rare pour un fantasy jeunesse.

L’univers est bien présenté même si je me pose encore pas mal de questions quand à l’origine de la brume, mais je ne doute pas que j’aurai des réponses dans le prochain et dernier tome. L’autrice dit juste ce qu’il faut de son univers pour nous intriguer et intégrer son univers.

C’est un récit riche en rebondissement qui est présenté, où j’ai tremblé plus d’une fois pour les héroïnes. Le schéma de l’histoire est plutôt simple mais il n’en reste pas moins efficace.

L’autrice incorpore un message écologique qui trouve son écho dans notre monde actuel. La brume est un déchet toxique, issu de la création de la magie, que les sorciers n’ont pas cherché à éliminer ou à limiter pendant des siècles. Ils en payent aujourd’hui les conséquences désastreuses, comme nous et les émissions de CO2.

En bref, c’est un roman que j’ai beaucoup aimé grâce à ses héroïnes et au message que fait passer l’autrice. Je me plongerai avec plaisir dans le deuxième et dernier tome de cette saga.

#ISBN9782700259230

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.